Julie Lafrance

Spécialiste de programme principale - Développement des capacités et apprentissage pour le programme
Montevideo

Julie LaFrance est titulaire d’une maîtrise en économie d’entreprise internationale de l’Université d’Aalborg, au Danemark, et d’un diplôme d’études de premier cycle en commerce du Catawba College, en Caroline du Nord. Avant de se joindre à l’Initiative Think tank, Julie a travaillé durant huit ans à titre de consultante auprès de la Société financière internationale, à Washington. Son rôle consistait alors à renforcer la capacité d’institutions financières et d’autres intervenants du secteur financier oeuvrant dans des marchés émergents. Elle veillait également à ce que ces institutions intègrent des considérations sociales et environnementales à leurs pratiques en matière de prêt en ajoutant le financement de l’énergie renouvelable à leurs activités. De 2003 à 2007, elle a été responsable de la coordination des bénéficiaires de subventions et de la sollicitation de bailleurs de fonds à la Sustainable Financial Markets Facility de l’IFC. Julie a également travaillé à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en Thaïlande, où elle a principalement oeuvré à la mobilisation de ressources et à l’établissement de partenariats. Elle a aussi travaillé pour diverses institutions au Canada, dont l’Université McGill et Oxfam Québec.

Posté sur
on Juin 20, 2017
En Afrique, les think tanks n’ont jamais eu autant de mal à accéder à des sources de financement de base souples à long terme.
Posté sur
on Juillet 25, 2016
Comment un programme comme l’Initiative Think tank (ITT) contribue-t-il à rendre les think tanks plus solides et plus viables?
Posté sur
on Juillet 20, 2015
Le naufrage d'un bateau libyen, le 18 avril dernier, a constitué la catastrophe la plus meurtrière survenue lors d'une traversée de migrants vers l'Europe. Le flux continu de migrants qui arrivent tous les mois par bateau dans le sud de l'Europe et la mort de près de 1 750 migrants en Méditerranée depuis le début de l'année ont envoyé un fort signal d'alarme à plusieurs pays européens. Nombreux sont ceux qui plaident pour une action collective.