Image Credit:

À titre de secrétariat d’un groupe de recherche nommé par le gouvernement, le Research on Poverty Alleviation (REPOA) a démontré que la population rurale de la Tanzanie pouvait profiter des avantages que procure la croissance économique grâce à des investissements dans l’agriculture et l’infrastructure rurale.

CONTEXTE —Malgré une croissance économique nationale rapide et la mise en oeuvre de stratégies de réduction de la pauvreté successives, la Tanzanie est toujours aux prises avec un taux de pauvreté élevé. Cette situation touche particulièrement les régions rurales où le taux de pauvreté représente plus du double de celui de Dar es Salaam, la plus grande ville du pays. En 2013, dans les régions rurales de la Tanzanie, quatre personnes sur dix ne pouvaient se procurer de nourriture ni d’autres produits essentiels.

Le gouvernement a créé plusieurs groupes de travail à intervenants multiples chargés de surveiller les progrès réalisés dans les initiatives axées sur la réduction de la pauvreté. L’un d’entre eux, le Groupe de travail sur la recherche et l’analyse (GTRA), devait étudier les raisons pour lesquelles la réduction de la pauvreté rurale accusait un retard par rapport à la croissance économique impressionnante de la Tanzanie. On a demandé à l’organisme Research on Poverty Alleviation (REPOA), reconnu pour ses recherches sur les politiques économiques en Tanzanie, de servir de secrétariat au GTRA.

CE QUE LE REPOA A FAIT —Au fil des ans, le GTRA a surveillé les progrès accomplis par le gouvernement dans ses efforts visant à réduire la pauvreté et a recommandé des améliorations permettant d’accroître l’efficacité de ses politiques à l’égard des pauvres. Il a cerné la raison de l’écart entre la croissance nationale et la pauvreté rurale : le développement économique de la Tanzanie touchait des secteurs auxquels les pauvres ruraux ne participaient pas. Agissant à titre de secrétariat du GTRA, le REPOA a favorisé l’adoption d’une démarche plus nuancée mettant l’accent sur une croissance partagée grâce à des investissements dans des secteurs plus profitables à la population rurale, notamment l’agriculture, le secteur le plus important de l’économie nationale.

Par l’entremise du groupe de travail, le REPOA a préconisé des mesures visant à améliorer les moyens d’existence des agriculteurs et il a, au cours des dernières années, incité à renforcer les capacités des petits exploitants agricoles de produire des revenus. On a organisé à cette fin des activités de formation dans le domaine des technologies agricoles modernes et accru leur accès au financement. Le GTRA a également préconisé d’investir dans l’infrastructure routière et autres dans les régions rurales afin d’avantager les producteurs agricoles et les populations rurales, de manière générale.

RÉSULTAT —Le gouvernement de la Tanzanie a fait preuve d’engagement envers la croissance partagée en adoptant en 2009 la stratégie nationale Kilimo Kwanza (L’agriculture au premier plan) à l’appui des investissements dans l’agriculture et l’infrastructure rurale. Il a mis l’agriculture au rang des six secteurs prioritaires et a confié au Presidential Delivery Bureau la tâche de surveiller les réussites de la transformation agricole. Le gouvernement a également accru ses investissements dans l’infrastructure et, de 2008 à 2011, la partie des dépenses discrétionnaires du budget de la Tanzanie réservée à l’infrastructure routière est passée de 9 % à 14 % et privilégiait d’abord les routes rurales.

Dans l’ensemble, ce processus a contribué à recentrer les orientations stratégiques du gouvernement afin qu’il s’attaque aux contraintes qui freinent la croissance. En pratique, les changements que le REPOA et le GTRA ont préconisés ont incité le gouvernement à investir davantage dans l’infrastructure rurale et le soutien à l’agriculture afin d’assurer une croissance économique plus partagée.

Pour en savoir plus sur le REPOA, consulter le www.repoa.or.tz

Renseignements de base

Date Established:
1994

« LA RÉPUTATION DONT L’ORGANISME JOUIT AUPRÈS DU GOUVERNEMENT ET DES BAILLEURS DE FONDS, SON VASTE RÉSEAU ET SA GRANDE EXPÉRIENCE SONT PARMI SES GRANDES FORCES. » — Ancien Gestionnaire Auprès de L’organisation Internationale du Travail
Dar es Salaam, Tanzanie
Google Map of -6.82292,39.26970