Image Credit:

L’Institute for Social and Environmental Transition-Nepal (Institut pour la transition sociale et environnementale au Népal ou ISET-N) a contribué à la création d’un organisme de prêt pour les groupes locaux du pays.

CONTEXTE —La pauvreté est le sort d’un grand nombre de Népalais. L’accès aux soins, à la nutrition et à l’éducation est limité, les taux de mortalité infantile et d’analphétisme sont élevés, et les habitants des zones rurales n’ont souvent pas la possibilité d’améliorer leurs conditions de vie. Le pays doit en outre faire face à une utilisation non viable des ressources naturelles, à une vulnérabilité face aux catastrophes naturelles telles que tremblements de terre et inondations, et à la pauvreté liée aux échanges commerciaux.

L’expérience mondiale avec des foyers à faible revenu suggère que l’accès au financement à travers le microfinancement peut permettre de régler certains de ces problèmes. Néanmoins, obtenir un crédit est depuis longtemps un défi majeur au Népal, en dépit du soutien du pays à un mouvement nommé swabalamban (autonomie). L’approche du swabalaman suggère que les foyers peuvent sortir du cycle de la pauvreté grâce à un meilleur accès aux ressources, et affirme que les individus doivent assumer la responsabilité de leur propre bien-être à travers l’autonomisation et la gestion collective. Ce concept a été mis en oeuvre dans les années 1990 par le Rural Self-Reliance Development Center (Centre national pour le développement de l’autonomie rurale ou RSDC) et s’attachait à améliorer l’accès aux services financiers par la mise en place de coopératives d’épargne et de crédit.

Néanmoins, malgré la multiplication des organismes de microfinancement, l’accès à leurs services pour les membres les plus pauvres de la population restait limité. Après plus de deux décennies d’expérience avec les foyers les plus défavorisés du pays, le RSDC a décidé de traiter ce problème en s’appuyant sur le succès des coopératives d’épargne et de crédit pour créer un organisme de prêt, RSDC Microfinance Institution Limited (RSDCMIL).

CE QUE L’ISET-N A FAIT —L’Institute for Social and Environmental Transition – Nepal (ISET-N) est une organisation à but non lucratif qui étudie et analyse les conséquences des changements sociaux et environnementaux en termes de développement, en particulier dans les domaines du changement climatique, des ressources en eau, de la migration et de l’urbanisation. Le Directeur exécutif de l’ISET-N a occupé bénévolement la présidence du RSDC de 2009 à 2011 et, en 2010, a été désigné président du nouvel organisme financier proposé. Cette même année, l’ISET-Nepal a reçu une subvention de l’Initiative Think Tank et s’est engagé dans la création du RSDCMIL.

Avec le RSDCMIL, l’ISET-N et les autres parties prenantes entendaient mettre en lien les coopératives d’épargne et de crédit du pays avec le système bancaire moderne afin d’améliorer l’accès au financement. L’objectif était de mettre en place un organisme national qui proposerait des services globaux de microfinancement à des groupes locaux organisés plutôt qu’à des individus. Cet organisme devait également s’adapter aux besoins de ces groupes en matière de services financiers, tout en répondant aux demandes de groupes défavorisés. Il a donc entrepris de proposer des prêts aux groupes ruraux du pays afin de répondre à leurs besoins de crédit, d’améliorer la production locale et la productivité agricole et d’encourager l’entreprenariat. Dans le but d’apporter le capital requis, ils ont cherché un investisseur auprès de banques du secteur privé et sont parvenus à convaincre Lumbini Bank Ltd. de se rallier à leur cause.

L’objectif était de mettre en place un organisme national qui proposerait des services globaux de microfinancement à des groupes locaux organisés plutôt qu’à des individus. Cet organisme devait également s’adapter aux besoins de ces groupes en matière de services financiers, tout en répondant aux demandes de groupes défavorisés. Il a donc entrepris de proposer des prêts aux groupes ruraux du pays afin de répondre à leurs besoins de crédit, d’améliorer la production locale et la productivité agricole et d’encourager l’entreprenariat. Dans le but d’apporter le capital requis, ils ont cherché un investisseur auprès de banques du secteur privé et sont parvenus à convaincre Lumbini Bank Ltd. de se rallier à leur cause.

RÉSULTAT —Quatre ans après le début du processus, en août 2013, la Nepal Rastra Bank a approuvé le nouvel organisme financier. Il a été officiellement ouvert un mois plus tard, le 10 septembre. En trois mois d’activité, le RSDCMIL a déjà versé 500 millions de NPR à 15 groupes par le biais de prêts globaux. Ces groupes ont à leur tour prêté de l’argent à des individus pour couvrir des besoins comme du bétail, de meilleures semences ou le développement de petites entreprises.

Depuis le début des activités du nouvel organisme financier, l’ISET-Nepal continue de travailler avec le RSDC et le RSDCMIL pour assurer le suivi des opérations. L’Institut a employé des fonds de l’Initiative Think Tank pour examiner comment le RSDCMIL pourrait aider les producteurs locaux à accéder aux nouvelles technologies et à de nouveaux marchés, et à améliorer leurs capacités de gestion. Il entend analyser les données générées et les utiliser efficacement pour établir un dialogue continu avec les décideurs politiques. Pour l’ISET-Nepal, cette initiative a donné lieu à un projet qui lui permet d’examiner de quelle manière les politiques publiques peuvent être influencées afin d’atteindre des objectifs de développement spécifiques.

Pour en savoir plus sur l’ISET-N consulter le http://isetnepal.org.np

Renseignements de base

Date Established:
2001

Kathmandu, Nepal
Google Map of 27.70000,85.33330