Image Credit: Laura Elizabeth Pohl - flickr

L’Economic Policy Research Centre (EPRC) aide le gouvernement de l’Ouganda à accroître les rendements agricoles grâce à une nouvelle stratégie en matière d’engrais.

CONTEXTE —Autrefois appelé « perle de l’Afrique » en raison de ses sols fertiles et des récoltes abondantes, l’Ouganda connaît un déclin incessant de sa productivité agricole depuis les dernières années. La piètre fertilité des sols et l’appauvrissement constant de ses éléments nutritifs en sont les causes principales, aggravées par le manque d’engrais. Pourtant, les engrais permettraient d’augmenter la production de céréales actuelle de 50 %. Mais en Ouganda, les agriculteurs n’en répandent en moyenne qu’un kilo par hectare, même si la Déclaration d’Abuja sur les engrais pour une révolution verte en Afrique de 2010 en a fixé l’objectif à 50 kilos. La situation touche en particulier les petits exploitants agricoles, qui connaissent mal les engrais et n’ont souvent pas les moyens de les acheter au prix courant.

Malgré son faible rendement, l’agriculture demeure un secteur capital en Ouganda, étant le moyen d’existence de la majorité des petits exploitants. Le plan quinquennal du pays en matière de développement fait de l’agriculture un secteur d’intervention prioritaire pour accroître les revenus des ménages agricoles et les aider à combler leurs besoins nutritionnels fondamentaux. Toutefois, alors que le Malawi, la Zambie et le Rwanda ont réalisé de grandes avancées pour favoriser l’utilisation des engrais, notamment le recours aux subventions agricoles et à d’autres moyens simples, l’Ouganda est dépourvu de politiques qui encourageraient les petits exploitants à y recourir. Par conséquent, la productivité agricole demeure très faible et près des deux tiers des Ougandais souffrent d’insécurité alimentaire.

CE QUE L’EPRC A FAIT —L’Economic Policy Research Centre (EPRC) a été établi en 1993 dans le but de contribuer aux processus d’élaboration des politiques de l’Ouganda. À cette fin, il se consacre à la recherche sur l’économie nationale, à l’analyse des politiques et au renforcement des capacités. À partir des données probantes issues de ses recherches, l’EPRC a réussi à démontrer que le déclin de la productivité agricole en Ouganda était en partie attribuable à l’utilisation insuffisante d’engrais. Il importait donc d’adopter une stratégie nationale, assortie d’une politique et d’une règlementation, qui favoriserait l’usage d’engrais et guiderait les petits exploitants agricoles à cet égard. C’est ainsi que l’EPRC a commencé à interagir de manière proactive avec le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et des Pêches (MAAIF). Il a organisé plusieurs activités de consultation publique et il s’est appuyé sur ses réseaux compétents en matière de politiques afin de pouvoir participer à la rédaction de trois documents stratégiques nationaux clés portant sur une politique, une réglementation et une stratégie en matière d’engrais. L’Alliance pour une révolution verte en Afrique a appuyé le Centre dans ses travaux. Il s’est d’abord attaqué, en novembre 2010, à l’élaboration de la politique et de la réglementation en matière d’engrais.

Dans le cadre de plusieurs activités de sensibilisation publiques sur les engrais, l’EPRC a démontré l’étendue de ses compétences et de ses liens avec la sphère des politiques. En juin 2011, grâce au financement accordé par l’Initiative Think tank, il a organisé une conférence nationale réunissant un nombre imposant de spécialistes qui se sont penchés sur l’utilisation des engrais comme moyen de transformer l’agriculture en Ouganda. L’EPRC a su maintenir l’intérêt des intervenants pertinents tout en discutant des moyens de préconiser le recours aux engrais et de créer un marché de l’engrais efficace. À la suite de cette rencontre, le Comité parlementaire de session sur l’agriculture l’a invité à lui faire part de la situation concernant l’usage d’engrais en Ouganda. Le Cabinet lui a ensuite demandé de publier un ouvrage sur le sujet. De plus, l’Agricultural Financing Year Book 2013 a mentionné la participation de l’EPRC à l’élaboration de la politique, de la réglementation et de la stratégie en matière d’engrais.

RÉSULTAT —Les travaux de l’EPRC ont aidé à façonner et à orienter l’élaboration de la nouvelle politique et de la nouvelle réglementation de l’Ouganda en matière d’engrais que la haute direction des Politiques du MAAIF a approuvées et soumises à l’approbation du Cabinet. Une version préliminaire de la stratégie nationale en la matière est en cours de rédaction et l’EPRC a organisé un atelier de consultation technique, en juillet 2013, afin que les intervenants en orientent le processus. En novembre 2013, ces derniers ont participé à un atelier national et ont validé la stratégie qui sera soumise à deux comités techniques du MAAIF avant d’être présentée à la haute direction des Politiques. La stratégie met en évidence les changements souhaités qui permettront d’accroître la demande d’engrais, leur accès et leur utilisation parmi les petits exploitants agricoles. La stratégie a pour objectifs : (i) l’application adéquate d’engrais dans l’ensemble du pays; (ii) l’augmentation de la productivité agricole et l’utilisation durable des engrais; (iii) l’apport de ressources supplémentaires permettant d’assurer à tous les agriculteurs un accès équitable aux engrais.

Dans l’ensemble, l’EPRC a réussi à démontrer aux intervenants intéressés que les sols n’étaient plus fertiles en Ouganda et, de ce fait, à changer les mentalités concernant les engrais. Afin d’assurer un approvisionnement suffisant et de répondre à la demande prévue par la mise en oeuvre de la stratégie, il apparaît de plus en plus évident qu’il faudra investir dans la production d’engrais locale. À cette fin, on examine la possibilité de produire des engrais grâce à l’extraction du phosphate des collines de Sukulu dans le district de Tororo. On invoque également la possibilité d’en faire des produits dérivés du pétrole pour justifier la construction d’une raffinerie en Ouganda.

Pour en savoir plus sur l’EPRC, consulter le http://www.eprc.or.ug

Renseignements de base

Date Established:
1993

Kampala, Ouganda
Google Map of 0.31361,32.58110