Image Credit: indiawrites

Grâce à ses recherches et à ses activités de plaidoyer, le Centre for Policy Dialogue (CPD) fait figurer l’intégration économique au programme d’élaboration des politiques.

CONTEXTE —On reconnaît largement les avantages susceptibles de résulter de la coopération économique entre les pays. Ainsi, l’intégration régionale offre de nouvelles possibilités en matière de commerce, de transport et d’investissement. Elle favorise la création de nouvelles chaînes de valeur et d’approvisionnement, une plus grande concurrence entre les entreprises et la mise en commun des ressources, les zones extracôtières notamment. Plusieurs raisons incitent donc les pays à établir des modalités de coopération. Mais, il a fallu du temps et de la persévérance pour amener quatre pays d’Asie à concrétiser ce concept. C’est grâce à une recherche fondée sur des données probantes et à des activités de plaidoyer que le Centre for Policy Dialogue (CPD), un think tank de la société civile qui s’efforce de favoriser un processus de développement plus participatif et responsable au Bangladesh, a pu faire avancer ses idées sur la coopération économique entre le Bangladesh, la Chine, l’Inde et le Myanmar (BCIM).

En 1999, en collaboration avec des partenaires de ces quatre pays, le CPD a lancé le Forum BCIM, une initiative ayant pour but de réaliser une intégration plus poussée entre ces quatre pays. Dès le tout début, on s’est attaché à exercer une influence sur les responsables de l’élaboration des politiques afin de les inciter à améliorer les liaisons de transport (la circulation des véhicules entre les pays, notamment) ainsi que la coopération et l’intégration entre les quatre pays membres du Forum. Malheureusement, le contexte politique n’était pas favorable à l’époque. Il aurait alors été facile d’abandonner le projet, mais au contraire, le CPD et ses partenaires ont choisi de relever le défi et de poursuivre leur projet de coopération économique et concrétiser leur vision des choses.

CE QUE LE CPD A FAIT —Après le Forum de 1999, le CPD a mené une recherche rigoureuse et des activités de plaidoyer afin de s’assurer que la question figure toujours au programme d’élaboration des politiques. Afin de produire les données probantes nécessaires pour démontrer les avantages que procurait la coopération économique, le think tank a étudié les possibilités qu’offrait la coopération en matière de commerce, d’investissement et d’énergie au regard du resserrement des liens entre les pays de la région. Il a aussi entrepris un travail de plaidoyer et réalisé à cette fin de multiples activités en association avec ses partenaires. Le CPD a organisé des forums et autres rencontres visant à influencer les politiques et à mieux faire comprendre la question, notamment les Forums BCIM fructueux qui se sont déroulés à Dacca en 2002, 2007 et 2013. Tout au long de ces activités, il a travaillé avec de multiples intervenants, notamment des responsables des politiques de haut rang, des ministres, des chefs de file du monde des affaires, des investisseurs, des entrepreneurs, des universitaires et des acteurs de la société civile.

Le CPD a donné un nouvel élan à ses travaux en 2010, alors que l’Initiative Think tank (ITT) lui a accordé un financement et un soutien au renforcement des capacités lui permettant, ainsi qu’à ses partenaires, d’entreprendre de nouvelles activités. L’une d’entre elles, un rallye automobile allant de Kunming, en Chine, à Calcutta, en Inde, le K2K (de l’anglais Kunming to Kolkata), a fait figure d’activité phare et a suscité la participation des gouvernements des quatre pays, ainsi que d’autres intervenants importants, notamment des représentants des chambres de commerce et des responsables des politiques de haut rang. Il était prévu que le rallye ait lieu en même temps que le 11e Forum BCIM organisé par le CPD à Dacca, en février 2013. Le Centre a alors offert une grande réception en l’honneur des participants, à laquelle ont assisté des responsables des politiques de haut rang, entre autres, le ministre des Communications du Bangladesh.

Le Forum et le rallye automobile ont constitué dans l’ensemble des activités de première importance quiont mis en évidence la pertinence d’améliorer les liaisons et la coopération dans la région BCIM. Ces activités ont fait l’objet d’une vaste couverture dans les médias imprimés et électroniques du Bangladesh, lesquels ont largement reconnu le rôle du CPD à titre d’agent de changement dans ce domaine.

RÉSULTAT —Le CPD a fait un travail de plaidoyer fondamental afin que la coopération économique figure au programme d’élaboration des politiques du Bangladesh. Malgré les critiques formulées par certains détracteurs, selon lesquels l’idée n’était pas réalisable sur le plan politique, le think tank a persévéré dans ses efforts avec conviction en s’appuyant sur une recherche de qualité fondée sur des données probantes, des discussions constantes avec les responsables des politiques et des mesures concrètes. Il a démontré que, grâce à des efforts concertés, il est possible de modifier les perceptions et d’influencer les responsables des politiques afin qu’ils mettent en oeuvre des initiatives importantes.

Ces activités ont contribué à la décision que les quatre gouvernements ont prise d’établir un Corridor économique BCIM le long de la route reliant Knunming à Calcutta. Récemment, les quatre pays se sont entendus en principe pour signer un protocole d’accord devant concrétiser cette décision. Le concept de Corridor économique BCIM, auquel le CPD est associé depuis de nombreuses années, a été intégré au programme d’élaboration des politiques intergouvernemental des pays du groupe BCIM. Le gouvernement du Bangladesh, de concert avec des représentants de la société civile et d’autres intervenants du pays, a reconnu la contribution que le CPD a apportée à la défense de cette idée tout comme son rôle à titre d’acteur clé de l’initiative.

Pour en savoir plus sur le CPD, consulter le http://cpd.org.bd

Renseignements de base

Date Established:
1993

« AU COURS DE SES TRAVAUX, LE FORUM A TRANSMIS UNE SOMME DE CONNAISSANCES À NOS PAYS, EN PARTICULIER EN MATIÈRE DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE. » — Dipu Moni, Ministre des Affaires Étrangères
Dhaka, Bangladesh
Google Map of 23.70990,90.40710