Image Credit: Alfredo Srur - World Bank

En faisant connaître sa proposition de politique pendant une année électorale, l’Asociación de Investigación y Estudios Sociales (ASIES) a contribué à faire de la réforme de l’éducation à grande échelle une priorité nationale du Guatemala.

CONTEXTE —Au Guatemala, 70 % de la population a moins de 30 ans; l’éducation est donc un secteur déterminant de la croissance économique du pays. Cependant, le système d’éducation est en proie à des faiblesses et des inégalités qui touchent en particulier les populations autochtones. La Grande campagne nationale pour l’éducation, qui a vu le jour en 1999, visait au début à obtenir du Congrès qu’il augmente le budget de l’éducation. Au fil des ans, la campagne s’est transformée en un mouvement social regroupant des universités, des organismes sociaux et des médias. Depuis près de 15 ans, l’Asociación de Investigación y Estudios Sociales (ASIES), qui agit à titre de secrétariat général de la Grande campagne, demande qu’on apporte des améliorations à ce secteur. Pendant cette période, elle est parvenue à faire de la Grande campagne un interlocuteur et un médiateur reconnu entre le gouvernement et les citoyens. Cette dernière organise notamment des discussions et des rencontres d’experts et réalise un audit social annuel des écoles du Guatemala. Toutefois, la qualité de l’éducation et l’accès à l’éducation demeurent faibles : la scolarité dépasse à peine quatre années en moyenne à l’échelle nationale.

CE QUE L’ASIES A FAIT —L’audit social que la Grande campagne a effectué en 2011 portait sur les facteurs qui influencent l’apprentissage, entre autres, les méthodes pédagogiques, la formation des enseignants et la participation des parents à l’école. Cet audit a incité la Grande campagne à élaborer le Programme national pour une éducation de qualité (ANEC), lequel propose une réforme de l’éducation au Guatemala dans trois domaines stratégiques : qualité, portée et financement et administration. L’ANEC comporte des objectifs à court, moyen et long terme visant à instaurer un système d’éducation interculturel de grande qualité d’ici 2020, notamment une meilleure formation des enseignants et la décentralisation du budget alloué aux écoles.

Les élections présidentielles de 2011 ont fourni une occasion unique d’intégrer les propositions de l’ANEC en matière de réforme scolaire au programme national. L’ASIES a choisi une année électorale pour diffuser l’ANEC dans le but que le parti au pouvoir en fasse un thème de sa campagne. La Grande campagne et l’ASIES ont ciblé des groupes influents : organismes subventionnaires, universités, communautés religieuses, entreprises, organismes voués à l’éducation, médias de masse et partis politiques. Elles ont fait connaître les constatations émanant de leurs études lors de forums et de rencontres publics et ont échangé régulièrement avec le ministère de l’Éducation afin de s’assurer que le ministre ou le sous-ministre assistent à tous les lancements publics des rapports produits par la Grande campagne. L’ASIES a également collaboré avec le ministère des Finances, le Bureau du revenu général, la Commission sur l’éducation et le Conseil de la transparence du Congrès afin de les sensibiliser aux questions touchant à l’éducation. Des entrevues réalisées à la télévision, à la radio et dans les journaux ont permis de maintenir le sujet à l’avant-scène du débat public.

RÉSULTAT —Le ministère de l’Éducation s’emploie actuellement à concrétiser les changements proposés par l’ANEC, comme en font foi son plan de travail, ses programmes et ses activités. En plus d’avoir su choisir le moment opportun, plusieurs facteurs ont permis à l’ASIES d’obtenir ce résultat positif : sa capacité d’influer sur les politiques, l’expérience de ses consultants et chercheurs en éducation, son expérience concernant la création et la direction de réseaux, et sa participation aux réseaux.

En conséquence, la Grande campagne nationale pour l’éducation est devenue une ressource pour les médias en ce qui a trait à de nombreux sujets liés à l’éducation au Guatemala. En outre, le nombre de ses membres a augmenté grâce à la participation active de nombreuses universités et institutions et d’autres organismes nationaux et internationaux. Depuis le début de 2012, l’ASIES et la Grande campagne soutiennent un programme municipal d’accompagnement, contenant des données nationales à jour et des indicateurs propres aux municipalités, et recommandent des stratégies et des activités permettant de soutenir le processus d’éducation.

Pour en savoir plus sur l’ASIES, consulter le www.asies.org.gt

Renseignements de base

Date Established:
1988

Guatemala, Guatemala
Google Map of 14.62480,-90.53280