Image Credit: Stefan Gara - flickr

Grâce à sa plateforme sur l’état des lieux, l’Advocates Coalition for Development and Environment (ACODE) a créé un important forum de discussions non partisanes sur les politiques en Ouganda.

CONTEXTE —Au cours des dix dernières années, les think tanks et les organismes de la société civile de l’Ouganda ont accru la portée et l’intensité de leur participation aux discussions qui ont cours à l’échelle nationale sur les politiques publiques et les questions de gouvernance. Sur le plan de la portée, ils prennent une part plus active à des discussions d’envergure axées sur des sujets allant de la planification en matière d’éradication de la pauvreté aux dépenses publiques, en passant par la démocratie et la gouvernance. Leur participation est également plus intense du fait qu’ils constituent désormais une nouvelle force aidant à définir et à façonner les politiques, et ils exercent à cet égard une influence sans précédent. Toutefois, la pleine réalisation de leur potentiel exige de ces organismes qu’ils soient en mesure de suivre l’évolution rapide du domaine du plaidoyer en matière de politiques en Ouganda. Le pays est en effet soumis à de nombreuses transformations liées à l’élaboration des politiques, entre autres, une plus forte participation citoyenne, une plus grande exigence quant à la reddition de comptes chez les dirigeants et un détachement par rapport aux institutions traditionnelles vouées à l’élaboration des politiques.

L’Advocates Coalition for Development and Environment (ACODE) est le premier think tank voué aux politiques en Ouganda à poursuivre des activités de plaidoyer en faveur de politiques fondées sur des données probantes et, à ce titre, il a aidé à façonner ce domaine en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Au cours des dix dernières années, l’organisme a eu maintes fois l’occasion d’organiser et d’animer des dialogues multipartites portant sur des questions de politiques publiques contemporaines, nouvelles et parfois même controversées, aux échelles nationale, régionale et internationale. Pourtant, jusqu’à tout récemment, l’ACODE était incapable d’obtenir les fonds nécessaires pour pouvoir suivre l’évolution du domaine de l’élaboration des politiques publiques en Ouganda. Heureusement, le financement de base accordé par l’Initiative Think tank (ITT) lui a permis d’élaborer une initiative propice et efficace lui permettant de rayonner dans la sphère des politiques.

CE QUE L’ACODE A FAIT —Grâce au financement accordé par l’ITT, l’ACODE a pu créer la plateforme sur l’état des lieux. Il s’agit d’une tribune d’échanges nationale sur les politiques qui favorise le dialogue sur des questions contemporaines touchant aux politiques publiques et à la gouvernance en Ouganda. Pour la première fois, des dirigeants et des professionnels des secteurs public et privé, des représentants de la société civile, des médias et d’autres groupes d’intérêt se réunissent pour participer à des discussions stratégiques sur des questions cruciales telles que les politiques budgétaires, la gouvernance en matière de ressources pétrolières, la sécurité régionale, la prestations des services publics et les réformes électorales. La formule s’inspire des conférences TED et des débats de Doha et intègre débats officiels, foires aux questions, exposés d’experts et comptes rendus d’expérience personnelle. La plateforme sur l’état des lieux comporte un volet local qui inscrit les débats stratégiques nationaux dans un contexte local, ainsi qu’un volet étudiant qui alimente et encourage la réflexion auprès d’une nouvelle génération de chercheurs. On y trouve également des émissions, des balados et un réseau relié aux médias électroniques.

Au cours des dernières années, la gouvernance en matière de ressources pétrolières a été à l’avantscène des politiques et l’ACODE a aidé à éclairer le programme stratégique et législatif dans ce secteur. Attirer des intérêts commerciaux est un enjeu fondamental pour l’Ouganda depuis la découverte de réserves pétrolières en 2006 et les politiques du gouvernement à l’égard des sociétés titulaires de permis visent à permettre une prospection pétrolière soutenue. La quantité de pétrole découverte jusqu’à maintenant équivaut à plus 2,5 milliards de barils et les investissements dans ce secteur crucial dépassent un milliard de dollars US. La Politique nationale sur le pétrole et le gaz (la National Oil and Gas Policy) est le document fondamental sur lequel repose l’essor du secteur dont l’ACODE souhaite influencer l’évolution en réunissant ses intervenants. Ainsi en 2011, lors de la 25e séance de la plateforme sur l’état des lieux, l’ACODE a aidé les intervenants à échanger leurs idées sur l’avenir du secteur pétrolier; le ministre de l’Énergie et du Développement de l’industrie minière y a d’ailleurs fait une présentation.

RÉSULTAT —Deux ans plus tard, en juillet 2013, l’ACODE tenait sa 42e séance mensuelle de la plateforme sur l’état des lieux. La plateforme est peutêtre aujourd’hui la seule tribune sur les politiques à accueillir des responsables de l’élaboration des politiques et des politiciens éminents provenant de toutes les allégeances politiques de l’Ouganda et de la Communauté de l’Afrique de l’Est. Elle est reconnue en Ouganda pour être une tribune de discussions stratégiques non partisanes, qui jette des ponts entre ses membres et les cadres supérieurs responsables de l’élaboration des politiques et les dirigeants politiques; elle est aussi l’une des rares tribunes structurées du pays à accorder une importance à la recherche et aux données empiriques.

Pour en savoir plus sur l’Advocates Coalition for Development and Environment, consulter le www.acode-u.org

Renseignements de base

Date Established:
1999

L’HONORABLE IRENE MULONI, MINISTRE, MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L’INDUSTRIE MINIÈRE, A RÉCEMMENT RECONNU LA NOTORIÉTÉ DE L’ACODE POUR « LE RÔLE DE PLAIDOYER QU’IL CONTINUE DE JOUER DANS CE SECTEUR. »
Kampala, Uganda
Google Map of 0.31670,32.58330